Connaissez-vous net-a-porter Live ?

Je rentre bredouille du Bon Marché, une première en 7 ans de fréquentation assidue et loyale de ce beau lieu de la mode. Même pas une ptite babiole, même pas une barrette ou un serre-tête pour dire que. J’ai pourtant fait 2 fois le tour, c’est dire ma motivation. Rien n’y a fait. Sous les portants à clés dorés (celles qui donnaient droit à -30% !), rien d’intéressant ou plus ma taille. Si la crise frappe même les portants on est pas sorti de là dites-moi. Bon d’un autre côté, j’y vais le dernier jour, à 15h. On va dire que je cherche les problèmes.

Bref, cette ballade ne fut pas vaine car j’ai quand même repéré 2, 3 choses, à des prix tout à fait indécents, que je me tairais donc de communiquer ici. Mais moi pas peur, j’ai toujours espoir qu’une robe à 3 zéros finira bradée comme il se doit sur le net. En prévision des soldes qui arrivent bientôt et de la longue et faste période de déstockage en ligne qui leur succèdent, je m’en vais donc remplir de ces 2,3 trucs indécents mes wishlists ici et là.

Et sur net-a-porter, je tombe sur quoi, le net-a-porter live. Mais qu’est-ce donc ? Un concept tout simplement fascinant : un google map qui affiche en live les « added to wishlist », « added to shopping bag » et autre « tell a friend », et cela, partout dans le monde. Le globe terrestre défile et tel un chat fasciné par une pelote de laine qui se balancerait sous ses yeux, on suit le ballet incessant des désirs et craquages de par le monde.

Une paire de Louboutin shoppée à Svendborg (je ne savais pas que la ville existait…! C’est au Danemark il parait), un pantalon St Laurent à Guangzhou (elle, j’en ai entendu parlé !), un sac Victoria Beckham à Southend-on-sea en Angleterre (veinarde !), une pochette Anya Hindmarch à Doha, des sandales Ancient Greek Sandals à Milly-la-Forêt (ouéééé, vive la France !!!!! Super choix en plus héhé).

Image Image ImageImage Image

Vous me direz, ça nous fait une belle jambe, hum. Moi je dis ça vaut bien la fascination des uns et des autres pour le cours de l’or, des actions en bourse, la météo, le nombre de like sur Facebook. A chacun ses lubbies, moi la géo-fashion, je vote pour. Non seulement, cette fashion-map permet de revoir sa géographie comme au temps du collège, mais aussi et surtout de suivre l’esprit fashion qui souffle sur le globe. On se sent comme appartenir à un mouvement mondial, femmes du monde unies par le « added to », j’en frissonne d’esprit communautaire !

Enfin… Tant que les filles « n’added pas to bag » des trucs de ma wishlist signalés en « dernier article disponible », hein !

Shine on you crazy feet !

Tout ce qui brille n’est pas de l’or, je sais. Mais allez savoir pourquoi, en ce jour où quelques rayons de soleil parviennent à se réfléchir sur la pierre presque propre des immeubles parisiens, j’ai envie de … doré !

Alors, je sais, l’ère est plutôt à l’anti-bling, genre « met du noir et du blanc, c’est trooooop tendance », mais au diable les tendances (et la modestie par la même occasion). A cet instant précis, un esprit malicieux dénommé Golden Shoes commence sérieusement à me titiller et à me donner envie d’envoyer valser à coup de fashionpieds, la morosité, la grisaille, la tristoune et la discrétion par la même occasion !

Craquera, craquera pas, en attendant, petit repérage, en mode « mes pieds valent de l’or » :

Shine on you crazy feet !

Bon, moi je donnerais bien mes derniers écus pour l’une ou l’autre bottine, d’autant que c’est encore de saison, entre la paillette raffinée de Laurence Dacade {1} et le doré bien assumé d’Opening Ceremony {2}, hum, le choix est rude !

Sinon, pour un temps que bientôt les moins de 20 ans ne connaîtront plus (je parle d’une vraie longue période de soleil, tous doigts de pieds dehors), il y a les sages et tout terrain de Tabitha Simmons {3}, qui plus ça va, moins semblent faire le poids face aux valeureuses  Ancient Greek Sandals {4} : César, sort de ce corps !!!

Pour les jours « j’me prends pas la tête », avouez que les Vans {5} risquent de bien faire leur effet, sont-elles pas mimi avec leurs paillettes ? Pour les soirs « j’ai la gambette légère », des ptites Alexandre Birman {6} feront parfaitement l’affaire.

…Mais, le must de la suprême envie de faire golder mes ptits pieds, revient aux bottines Zoraide {7} : dois-je faire un commentaire ?