Exception à la règle #1 – Bottines Church’s ‘Merthyr’

Dans mes règles d’or de Sniouxerie (pour un rappel des règles, c’est ici), j’ai pour principe de ne jamais acheter hors soldes, hors promos, hors rabais, hors coups de balai.

Seulement voilà, comme je l’expliquais, des fois la règle souffre des exceptions…Normalement, la seule exception « tolérable » c’est lorsque la marque / le modèle n’est et ne sera jamais soldé.

Il y a des fois où je bug sur mes principes. Nulle n’est parfaite.

J’ai craqué. Hier. Des Church’s, modèle Merthyr, marron, cuir « polish ». Payé plein pot. Chez Centre Commercial dans le 10ème.

Church's _ MERTHYR

Mais qu’est-ce donc qui m’a prise ?

Déjà pour ma défense, il faut savoir que cela fait un petit bout qu’elles me trottaient dans la tête. Voici comme la chose est arrivée :

Un jour de février 2013, je clique sur la news de Centre Commercial et là, je tombe de la chaise : elles existent les bottines idéales pour le quotidien, élégantes mais pas prise de tête, d’une simplicité à couper le souffle avec ce je ne sais quoi de style. J’en ai eu la palpitation au coeur tellement « ce fut comme une apparition ».

Après j’ai vu le prix. J’ai dis à Jiminy Cricket et à ma fierté d’agent rationnel de se taire. J’ai cliqué sur « ajouter au panier ». J’ai pris une respiration. J’ai réfléchi. J’ai laissé Jiminy et l’autre refaire leur sketch. J’ai quitté la page, la mort dans l’âme.

Dans les jours qui ont suivis, pas découragée pour un sous, j’ai cherché sur d’autres sites des fois qu’elles seraient en vente, un peu moins chères, un peu en sales. Rien, nada, walou. Ah si, j’ai quand même trouvé une archive sur net-à-porter où elles sont à tombées à 76 €. Les boules. Bon, c’était le modèle en noir. Et c’était avant que je ne les découvre. Ça ne compte pas.

Après je suis tombée sur un post de Garance Doré qui a confirmé que mon blocage obsessionnel était tout à fait normal et même légitime. « Bottine parfaite, intemporelle et increvable ». Ce n’est pas moi qui le dit, c’est l’experte. Et toc. Mais l’argument laissent Jiminy et Fierté de marbre.

Entre temps, je me venge sur des Tabitha Simmons en super promo sur The Corner (j’en parlerais plus tard de celles-là). Mais rien n’y fait, d’abord avec le temps pluvieux et grisâtre qui squatte sur Paris, c’est pas encore le bon moment pour sortir les petites Tabitha. Ensuite, avec le temps pluvieux et grisâtre qui squatte sur Paris, c’est les Church’s qu’il me faut. Parfaites pour affronter la morosité ambiante avec légèreté au coeur et style aux pieds.

Hier j’ai décidé qu’à mon âge on pouvait se permettre des bottines « parfaites » et « increvables » payées plein pot, oh pis hein, au diable les scrupules, ni une, ni deux, direction Centre Commercial. En 5 minutes c’est essayé, payé, gardé aux pieds. Je vous rassure, je n’ai pas dormi avec. Presque, j’avoue.

Ravie par ma nouvelle acquisition, bien décidé à ne pas culpabiliser, j’ai quand même une pensée qui me démange : et si tu découvres aux soldes qu’elles sont soldées, dans ta pointure, t’auras les b***** hein ? t’aurais quand même pu attendre un peu, non ?

Et là, j’ai trouvé un super argument pour réconcilier tout le monde : si elles sont soldées, j’en profiterais pour en prendre une 2ème paire, haha ! En noir cette fois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s